Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Les Poupées d'Isabelle
  • Les Poupées d'Isabelle
  • : Journal de création de poupées mannequins de 29 cm à 40 cm.
  • Contact

Rechercher

Sur le feu...

Beaucoup de choses... Trop !

En projet

à plus ou moins long terme !
Erzebeth toujours en cours
Phénix
Mélusine, Mélior et Palatine
Blackwork

L'Eté

La Reine de Saba
...

16 juillet 2009 4 16 /07 /juillet /2009 18:54



Les récits légendaires irlandais font de la Reine Maeve (ou Medb ou Maab) une reine guerrière, femme de pouvoir et d'ambition, détentrice de la souveraineté d'Irlande.
Parfois assimilée à la triade de la Morrigan, son côté obscur est souvent mis en exergue, sans doute parce qu'on lui attribue la mort du héros Cuchulainn.

Gene prête ses traits à la Reine Maeve, ainsi que ses généreuses formes féminines.

Le visage a été repeint et les cheveux, victimes d'une coupe hasardeuse, ont été purement et simplement rasés. Je lui ai offert une perruque rousse, comme il se doit.




La ceinture est un tissage de perles de couleur bronze, à laquelle est accrochée un pendentif aux motifs celtiques.


L'arc est en osier, poncé et mis en forme par mon mari (Il a plus d'expérience que moi en ce domaine, il a beaucoup joué aux Cowboys et aux Indiens avec ses frères).  La corde est un fil de coton à broder de couleur bronze.


Le carquois est du même cuir que le corset et le protège-bras. Les flèches en bois (des piques de brochettes pour tout dire) empennées de plumes rouges.




Pour suivre la Reine Maeve dans les brumes de son Irlande de légende, cliquez sur la photo...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

lizier nicolas 23/07/2009 18:09

 
Bonjour,
Je viens de parcourir votre blog j'y ai passé un bon moment.
la visite à été agréable vous faites des choses intéressante.
 
A l'occasion venez voir mon blog, www.nicolaslizier.com je suis graphiste.
J'aimerai connaître votre opinion sur mes créations.
Je vous souhaite une bonne continuation sur votre site web.
 
A bientôt
 
Nicolas Lizier